[]
Votre Sélection en cours
média(s) Média(s)
Votre devis 0

Votre sélection

Annuler la sélection
{"event":"pageview","page_type1":"news","page_type2":"news_case_studies","language":"fr","user_logged":"false","user_type":"ecommerce","nl_subscriber":"false"}

Le Cubisme

Le cubisme, mouvement artistique révolutionnaire du début du 20e siècle, a bouleversé la représentation traditionnelle en fragmentant les formes et en explorant la réalité sous une multitude d'angles, offrant ainsi une perspective nouvelle et multidimensionnelle sur l'art et le monde.

 

Voir notre sélection d’œuvres du Cubisme 

 

Le cubisme s'imposa comme l'une des plus grandes révolutions artistiques de son temps. Inspiré par les idées de Cézanne, il trouve ses pionniers en la personne de Pablo Picasso et Georges Braque, avant de séduire tout un éventail de peintres tels que Juan Gris, Fernand Léger et Robert Delaunay. Le cubisme, c'est avant tout une expérience conceptuelle de la réalité, une exploration visuelle qui multiplie les perspectives sur les objets du quotidien.

 

Nature morte à la guitare, 1913 (huile sur toile) par Juan Gris
Nature morte à la guitare, 1913 (huile sur toile) par Juan Gris / Bridgeman Images

 

Le cubisme, ou l'art de déconstruire le réel 

 

Les artistes cubistes, loin de se confiner dans l'abstraction, entreprennent de déconstruire le réel. Les sujets ordinaires deviennent le terreau fertile de leurs créations. Des peintres français tels qu'André Lhote, Jean Metzinger et Roger de la Fresnaye conjuguent la tradition académique avec la modernité cubiste, fusionnant ainsi deux univers en apparence opposés. La trame narrative du cubisme, marquée par la Première Guerre mondiale, trouve son achèvement, s'inscrivant dans l'évolution tumultueuse des avant-gardes artistiques.

Ce courant, qui s'étend bien au-delà des frontières françaises, se manifeste également dans d'autres formes d'expression, notamment la sculpture et l'architecture. L'empreinte du cubisme, étape fondamentale de l'histoire de l'art, réside dans son rôle clé dans la trajectoire de l'art moderne vers l'abstraction.

 

"Le cubisme est l'art de peindre des ensembles nouveaux avec des éléments empruntés non à la réalité de vision, mais à la réalité de conception." - Guillaume Appolinaire

 

Les prémices du terme "cubisme" remontent à 1908, lorsque Henri Matisse le prononce pour décrire une œuvre de Georges Braque. Sous l'influence prépondérante de Cézanne, Braque et Picasso adoptent en 1907 une perspective esthétique novatrice. Leur intention est de ne pas copier la réalité de manière mimétique, mais plutôt de la géométriser, tout en évitant de sombrer dans l'abstraction. Les formes se morcellent en une multitude de facettes, comme autant de "cubes", offrant une perspective impossible à réaliser dans le monde concret. Les artistes ne se contentent plus de la représentation en trois dimensions, mais évoluent vers une quatrième dimension, témoignant ainsi de la nature conceptuelle de leur démarche artistique.

 

Les Demoiselles d'Avignon, 1907 (huile sur toile) par Pablo Picasso
Les Demoiselles d'Avignon, 1907 (huile sur toile) par Pablo Picasso / © Succession Picasso/DACS, London 2023 / Bridgeman Images

 

En 1907, au cœur de son atelier parisien, Picasso achève les "Demoiselles d'Avignon". Souvent considérée comme le manifeste de cette esthétique émergente, l'œuvre est influencée par l'art africain et ses formes synthétiques. D'autres artistes se rallient rapidement à Picasso, et c'est Braque qui devient son compagnon artistique privilégié. Leur collaboration étroite, notamment en 1909, donne naissance au cubisme analytique, caractérisé par sa complexité hermétique, une palette restreinte et des effets de perspective élaborés. À leurs côtés, d'autres artistes forment des groupes similaires, à l'instar du groupe de Puteaux réunissant Albert Gleizes, Jean Metzinger, Francis Picabia et Fernand Léger, autour des frères Duchamp.

 

Évolution du Cubisme : nouvelles couleurs et nouvelles approches

 

Les années 1910-1914 voient le cubisme évoluer. Braque et Picasso injectent plus de couleurs à leur palette et explorent de nouvelles techniques, dont le collage, marquant ainsi la période synthétique. Cependant, en dépit de leur influence grandissante, les deux artistes ne participent pas aux Salons. Le public se familiarise davantage avec les travaux des artistes de Puteaux, dont Gleizes et Metzinger, exposant dans les Salons parisiens et au Salon de la Section d'Or dédié au cubisme. Ces artistes adoptent une approche moins radicale, revisitant des thèmes classiques et modernes. La sculpture n'est pas en reste, avec des artistes tels que Lipchitz, Zadkine et Archipenko qui s'engagent dans le mouvement cubiste, suivi en cela par Picasso lui-même, qui explore la sculpture dans les années 1910.

 

Arlequin et Colombine (bois polychrome) par Ossip Zadkine
Arlequin et Colombine (bois polychrome) par Ossip Zadkine / © Peter Willi / Bridgeman Images

 

La confrontation des Avant-Gardes : Cubisme vs Futurisme

 

La décennie 1910 est marquée par la confrontation entre le cubisme et le futurisme italien. Les deux avant-gardes s'opposent avec véhémence. Marcel Duchamp, membre du groupe de Puteaux, se retrouve au cœur de cette querelle lorsqu'il expose son célèbre tableau "Nu descendant un escalier" au Salon des Indépendants de 1912. Les cubistes français lui reprochent alors son caractère trop futuriste. Toutefois, cette œuvre reçoit un accueil plus favorable à New York, où elle est présentée lors de l'Armory Show en 1913.

 

Femme aux raisins, vers 1916-17 (huile sur toile) par Jean Metzinger
Femme aux raisins, vers 1916-17 (huile sur toile) par Jean Metzinger / Museum of Fine Arts, Houston / Don d'Alice C. Simkins en mémoire d'Alice N. Hanszen / Bridgeman Images

 

La Grande Guerre constitue un tournant pour le cubisme, qui voit Picasso s'éloigner de cette esthétique pour retrouver un style plus classique. Durant cette période de repli nationaliste, le cubisme est critiqué pour son ouverture aux courants internationaux.

Ainsi, le cubisme demeure un témoin privilégié de l'évolution artistique du XXe siècle, une aventure intellectuelle et visuelle qui, au-delà de ses bouleversements, laisse une empreinte indélébile sur le cours de l'art moderne.

 

Voir notre sélection d’œuvres du Cubisme 

 

Prenez contact avec notre équipe ; nous sommes toujours heureux de vous aider dans vos recherches.

 

 


Contenu associé

Bridgeman Images est ravi de dévoiler les lauréats de l'International Book Cover Awards 2024, qui célèbrent la créativité et l'innovation exceptionnelles dans la conception de couvertures de livres.
Bridgeman Images est fier de présenter l'œuvre de l'artiste hongrois Tamás Galambos (né en 1939). Sa pratique incorpore des thèmes du Pop Art et de l'art folklorique, engageant son public par le biais d'une narration cachée.
Après un examen minutieux, nous avons sélectionné des couvertures exceptionnelles de l'année écoulée qui capturent véritablement l'essence de la narration à travers l'art visuel. Découvrez nos couvertures présélectionnées ci-dessous et assurez-vous de voter pour votre préférée.