Bridgeman Logo
[]
Votre Sélection en cours
média(s) Média(s)
{"event":"pageview","page_type1":"news","page_type2":"news_case_studies","language":"fr","user_logged":"false","user_type":"ecommerce","nl_subscriber":"false"}

Il y a 50 ans, Pablo Picasso nous quittait

Cinquante ans après sa mort, nous nous remémorons la vie et l'œuvre de Pablo Picasso, l'un des artistes les plus influents et les plus prolifiques du XXe siècle.


Par Anna Schergna 

 

Notre sélections de photographies de Pablo Picasso 

 

Notre sélections de chef d’œuvres de Pablo Picasso 

 

Les débuts

 

Pablo Picasso est né à Malaga le 25 octobre 1881, fils aîné de José Ruiz et Maria Picasso y López. Son père est professeur de dessin à l'École des arts et métiers et conservateur du musée de la ville. Pendant son temps libre, il peint des fleurs, des feuilles, des perroquets et surtout des pigeons, avec lesquels il décore les salles à manger. Il semble que le petit Pablo prenne le crayon avant même de commencer à parler, et ce gribouillage réussit si bien que Don José, quelques années plus tard, le fait collaborer à certains de ses tableaux. En 1891, la famille déménage à La Curuña, où Pablo suit des cours de dessin à l'école des Beaux-Arts. Au cours de ces années, il crée des projets éditoriaux particuliers sous la forme de revues uniques, qu'il rédige et illustre entièrement lui-même et auxquelles il donne des noms fictifs comme "La Torre de Hercules" ou "Azuly Blanco".

En 1895, il s'installe avec sa famille à Barcelone, où il fréquente l'académie La Lonja et commence à s'immerger dans la vie intellectuelle de la ville. En 1897, il achève la toile réaliste "Science et charité", qui est présentée à l'exposition générale des beaux-arts de Madrid, où elle remporte un succès grâce à son excellent clair-obscur. Il fréquente le groupe de jeunes artistes du Quatre Gats, un lieu de rencontre de la Renaissance catalane dans la Casa Martí moderniste, où il organise sa première exposition personnelle, inaugurée le 1er février 1900. 

Il avait un studio dans la calle de la Plata, qu'il partageait avec son ami Manuel Pallarès. À partir de 1901, Pablo a signé son nom avec le nom de famille de sa mère, scellant ainsi sa forte affection pour elle. Picasso est un nom plus sonore, dira-t-il plus tard, ses amis à Barcelone préféraient l'appeler ainsi plutôt que Ruiz. Dans ce choix, beaucoup voient aussi un détachement de la figure peut-être étouffante de son père, qui continue d'espérer voir en Pablo l'accomplissement de ses propres ambitions déçues. Il dira plus tard : "Ma mère m'a dit : si tu veux être un soldat, tu seras un général ; si tu deviens un moine, tu seras un pape. Je voulais être un peintre et je suis devenu Picasso". 

 

la prima comunione picasso opera giovanile
La première communion, 1896, (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Barcelone, Espagne / Luisa Ricciarini / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
picasso scienza e carita opera giovanile barcellona
Science et charité,1897 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Barcelone, Espagne / Index Photo Library / © Picasso Succession/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

Les premières années à Paris :  Périodes bleues et roses

 

Les stimuli de ses amis des Quatre Gats et de l'Académie des Beaux-Arts de la ville se tarissent rapidement et Pablo sait qu'il n'y a qu'un seul endroit où il peut vivre la vie de bohème qu'il désire tant à 19 ans : à Paris, entre Montmartre et Montparnasse, il fréquente les cafés-concerts et les marchés, se perd dans les boulevards et les rétrospectives sur Delacroix, Ingres et Courbet, est influencé par Toulouse-Lautrec, Vuillard et Steinlen, rêve d'exposer au Salon. 

 

pablo picasso parigi impressionismo donna con gatto olio su tela
Femme au chat, 1901 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Collection privée / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

En 1901, Carlos Casagemas, l'ami des Quatre Gats avec qui Pablo avait décidé de s'installer à Paris, se tire une balle dans la tempe dans un restaurant du boulevard de Clichy après une période de profonde dépression. Pablo affronte le deuil dans des tableaux monochromes bleus. C'est le début de la période bleue, qui a duré jusqu'en 1904. Pour ses tableaux les plus agités et mélancoliques, tels que "La Mort de Casagemas" et l'"Autoportrait" de 1901, il s'est inspiré des visages endeuillés des patients de l'hôpital Saint-Lazare.

À Madrid, où il séjourne pendant quelques mois, Picasso collabore à la revue "Artejoven" publiée par le Catalan Francisco de Asis Soler, dont il illustre presque tout le premier numéro avec des scènes de vie nocturne. Dans les mois qui suivent, il se rend à nouveau à Paris en compagnie de Jaume Andreu Bonsons, un autre habitué du cercle catalan. À cette occasion, il est remarqué par le nonchalant marchand d'art Ambroise Vollard, déjà ami de Degas, Sisley, Pissarro et Cézanne ; c'est dans la galerie de Vollard, au 37 rue Laffitte, que le jeune Picasso, âgé de 20 ans, expose soixante-quatre tableaux, principalement des scènes de costumes et des corridas. L'exposition n'est pas un succès et Pablo continue à faire la navette entre Barcelone et Paris et à tirer des œuvres au symbolisme obscur et allusif à l'impuissance créatrice qui l'afflige, culminant avec "La Vie" au printemps 1903.

 

Picasso et les femmes, les idylles en peintures 

 

En 1904, il parvient à s'installer définitivement dans la Ville Lumière en louant une ancienne usine à Montmartre et en la transformant en atelier : le Bateau-Lavoir du 13 rue Ravignan devient rapidement un studio fréquenté par des personnalités de premier plan attirées par le charisme du jeune Andalou. Son premier colocataire est le poète Max Jacob, qui le soutient immédiatement, y compris financièrement, dans ses premiers travaux parisiens. Fréquentant les salons, Pablo rencontre alors Guillame Apollinaire, qui deviendra l'auteur de l'ouvrage "Les Peintres Cubistes". Méditations Esthétiques'.

 

donna con corvo 1904 picasso
Femme au corbeau, 1904 (pastel et gouache sur papier), Picasso, Pablo (1881-1973) / Collection privée / © Picasso Succession/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
donna con casco di capelli 1904 picasso
Femme au casque de cheveux, 1904 (gouache sur bois) Picasso, Pablo (1881-1973) / The Art Institute of Chicago, IL, USA / © Art Institute of Chicago / © Picasso Succession/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

 

Voir des autoportraits de Pablo Picasso 

 

L'année suivante, alors que l'atelier de la rue Ravignan attire nombre de ceux qui feront partie de la bande à Picasso (André Derain, Maurice Denis, Max Jacob, André Salmon et l'inséparable Guillaume Apollinaire), Pablo s'éprend de Fernande Olivier, qui restera à ses côtés pendant sept ans. Malgré les difficultés économiques, une période plus sereine s'ouvre. Les œuvres de la période rose deviennent plus douces et plus aériennes et abandonnent leurs thèmes précédents pour représenter des danseurs, des clowns, des arlequins et des musiciens de rue dans des tons chauds et vifs. Picasso choisit ces nouveaux personnages de cirque comme symboles de sa propre condition d'artiste, en perpétuelle oscillation entre fiction et réalité ; leurs regards vides et leurs corps vidés de toute énergie communiquent encore l'emprise de la solitude.

 

picasso acrobata e arlecchino periodo rosa 1905
Acrobate et jeune arlequin, 1905 (gouache sur papier), Picasso, Pablo (1881-1973) / Collection privée / © Picasso Succession/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
ragazzo con pipa 1905 picasso
Garçon avec une pipe, 1905 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Collection privée / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

Vers le cubisme

 

En 1906, alors qu'il visite le village de Gósol, niché dans les Pyrénées, avec Fernande, Picasso est frappé par la statuaire ibérique préromaine. Le "Portrait de Gertrude Stein", de la même année, prélude, par la solidité de ses formes, à l'esthétique cubiste plus directement influencée par l'art "primitif". C'est à ce stade que Pablo découvre et admire les œuvres d'Henri Rousseau, exposées quelques années plus tôt au Salon des Indépendants.

De Rousseau, surnommé par son ami Apollinaire "le Douanier" en raison de son emploi précédent, Picasso apprécie le folklorisme insouciant et la tension onirique. Il décide d'organiser un banquet pour lui, auquel il invite, outre ses amis et collègues habituels, Leo et Gertrude Stein. La fête devient légendaire et le douanier Rousseau est immensément flatté, à tel point qu'à la fin de la soirée, il confie candidement à Pablo : "Toi et moi sommes les deux plus grands peintres du monde".

Pendant un certain temps, Picasso séjourne à La Rue-des-Bois, un petit village situé entre la forêt d'Hallatte et la rivière Hoise, où il peint des paysages et des natures mortes à la manière de Cézanne. Il commence alors une association avec Georges Braque, dont les paysages avaient été décrits par Henri Matisse comme "composés de petits cubes" ; plus tard, le critique Louis Vauxcelles, reprenant le commentaire tranchant de Matisse, parlera également de "bizarreries cubistes", inventant ainsi le nom du mouvement dont Pablo sera le principal animateur.

 

gertrude stein ritratto 1906 primitivismo protocubismo pablo picasso
Portrait de Gertrude Stein, 1906 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Metropolitan Museum of Art, New York, États-Unis / © Picasso Succession/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
horta de ebro paesaggio cubista 1909 picasso
La Réserve à Horta de Ebro, 1919 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Museum of Modern Art, New York, USA / © Picasso Succession/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

Les Demoiselles et le tournant cubiste

 

A l'âge de 25 ans, Picasso est déjà une figure. En 1907, ses "Demoiselles d'Avignon" ont ouvert la voie à une percée artistique qui allait désormais dicter la direction de l'avant-garde contemporaine. Avec ce grand tableau, intitulé à l'origine "Le bordel philosophique", Picasso inaugure la saison cubiste, en travaillant étroitement avec Braque, avec qui il entame une longue recherche sur les possibilités expressives du traitement schématique des plans de composition et de l'espace composé dans ses volumes primitifs.

En 1912, les expériences des deux pionniers atteignent leur apogée avec l'étude des possibilités de fragmentation de l'espace et des figures, aidée par l'introduction du trompe-l'œil, des papiers collés, des collages et des assemblages. Ainsi, l'axiome du point de fuite unique régissant la perspective traditionnelle de la Renaissance, qui a dominé l'art occidental pendant plus de cinq siècles, s'est effondré. A partir d'une méditation sur Cézanne, l'espace pictural est réorganisé en valorisant la synthèse plastique des formes, la réalité lue dans une clé synthétique et volumétrique.

Seurat a également été une source d'inspiration, avec sa théorisation des contrastes de tons, de teintes et de lignes. Le cubiste brise les surfaces en tesselles, réagissant à l'impressionnisme en accentuant le volume sur la couleur, qui est presque totalement éliminée, aplatie dans des nuances de gris et de brun. Pour éviter que la surface brisée, qui ne peut être recomposée virtuellement, ne s'aventure dans le mentalisme de l'abstraction, Picasso et Braque maintiennent les œuvres ancrées dans le concret du quotidien en y insérant des lettres, des chiffres, des coupures de journaux. 

 

busto studio per demoiselles picasso 1907
Buste de femme, étude pour Les Demoiselles d'Avignon, 1907 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Paris, France / © Peter Willi / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
picasso demoiselles davignon 1907 cubismo
Les Demoiselles d'Avignon, 1907 (olio su tela), Picasso, Pablo (1881-1973) / Museum of Modern Art, New York, USA / © Succession Picasso/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

À l'été 1909, Picasso laisse derrière lui le pittoresque sordide de Montmartre et s'installe au 11, boulevard de Clichy. Il s'y consacre avec un dévouement absolu à ses tableaux cubistes les plus réussis, tels que La femme assise (1909) et les portraits d'Ambroise Vollard (1909-1910) et de Daniel-Heinrich Kahnweiler (1910).

Malgré l'agitation et le scandale initiaux causés par les Demoiselles, le nouveau mouvement commence à recevoir l'attention de la critique, notamment grâce à la publication des essais "Du Cubisme", d'Albert Gleizes et Jean Metzinger, et "Les Peintres Cubistes", et à la popularisation de Kahnweiler, organisateur d'expositions internationales à Cologne, Munich et Berlin. Vers 1915, Picasso revient à la représentation objective en s'inspirant d'abord du classicisme rigoureux d'Ingres, puis en tentant une nouvelle monumentalité, avant de revenir, notamment dans les natures mortes, à la décomposition de type cubiste.

La première guerre mondiale le surprend alors qu'il est en vacances à Avignon. Ces années seront difficiles pour le jeune Pablo, avec ses amis Braque, Derain et Apollinaire qui partent au front, Stein et Kahnweiler réfugiés respectivement en Angleterre et en Italie, et les cercles artistiques parisiens qui se vident.

 

picasso composizione cubista con frutta violino bicchiere 1913
Coupe de fruits, violon, verre à vin, 1913 (techniques mixtes), Picasso, Pablo (1881-1973) / Philadelphia Museum of Art, Pennsylvanie, PA, USA / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
ritratto cubista vollard picasso 1910
Portrait d'Ambroise Vollard, 1910 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Pouchkine, Moscou, Russie / Photo © Sylvain Collet / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

Entre les deux guerres. Les Ballets Russes, le surréalisme et la phase néoclassique

 

Le 17 février 1917, Picasso part pour Rome avec son nouvel ami Jean Cocteau, qui l'a associé à la création de rideaux, de costumes et de décors pour "Parade", le ballet qu'il réalise pour la compagnie de Sergei Pavlovič Djagilev.

À Milan et à Florence, Pablo découvre les Futuristes et étudie les maîtres de la Renaissance ; à Naples, il assimile l'art pompéien et la tradition iconographique de Pulcinella. Il utilise le pointillisme pour créer des programmes de théâtre et conçoit des costumes, des décors et des rideaux, dans les années suivantes également pour des productions parisiennes et londoniennes.

En 1918, il retourne à Paris et épouse la ballerine Ol'ga Khochlova lors d'une cérémonie orthodoxe. Les témoins de mariage sont Cocteau et Jacob. En février 1921, son fils Paulo est né. C'est le début de sa période néoclassique, qui s'inscrit dans le sillage des grands retours à l'ordre des années 1920. Les images sont synthétiques, les rendus volumétriques monumentaux et les compositions trouvent un équilibre renouvelé dans la référence évidente aux peintres "primitifs" des années 1400. En 1923, alors qu'il est en vacances au Cap d'Antibes, il réalise La "Flûte de Pan", l'une des œuvres qui résume le mieux le style de cette période. 

 

flauto di pan pablo picasso musee picasso parigi
La flûte de Pan, 1923 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Paris, France / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
fase neoclassica 1921 tre donne alla fontana picasso pablo
Trois femmes à la fontaine, 1921 (pastel sur papier vierge), Picasso, Pablo (1881-1973) / Museum of Fine Arts, Houston, Texas, USA / Museum of Fine Arts, Houston / © Picasso Succession/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

Picasso prend part aux phénomènes collectifs avec détachement, et sa relation avec le surréalisme s'avère immédiatement ambivalente. Il critique à plusieurs reprises la veine poétique exagérée de la peinture "automatique" du groupe surréaliste, trop éloignée de la réalité et peu engagée politiquement, il n'apprécie pas leurs "paysages intérieurs" et trouve les collages d'Ernst ridicules. Il demande à son ami Masson ce que signifie être un peintre surréaliste. Peut-être pour être des peintres de rêves ? Et peut-on être peintre de rêves comme on est peintre de fleurs, ou de chevaux ? Plus tard, il dira qu'il n'a jamais été un surréaliste, qu'il n'a jamais trahi la vérité.

Et pourtant, André Breton, le père du mouvement, qui a exclu Salvador Dalí du groupe pour exubérance excessive, nourrissait une admiration infinie pour Picasso, et c'est Breton lui-même qui a pressenti le potentiel révolutionnaire des Demoiselles et a organisé leur vente pour une somme astronomique. Selon l'historien Rosenblum, ce n'est pas Picasso qui a abordé le mouvement, mais plutôt une forme de surréalisme propre à Picasso qui a émergé de sa recherche inlassable d'une nouvelle plasticité. 

 

bagnante picasso 1932 museum of modern art new york
Baigneur avec ballon, 1932 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Museum of Modern Art, New York, USA / © Picasso Succession/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

Pablo jouit déjà d'une solide réputation et expose abondamment dans le monde entier au cours de ces années. En 1927, il rencontre celle qui deviendra sa toute jeune nouvelle amante, Marie-Thérèse Walter, alors âgée de 17 ans. Picasso achète le château de Boisgeloup, dans lequel il installe un nouvel atelier de sculpture. Avec Marie-Thérèse, il s'installe rue de la Boètie. Il y a réalisé des dessins et des moulages en plâtre avec ses traits.

En 1932, sa renommée est encore renforcée par de grandes expositions aux Galeries Georges Petit et au Kunsthaus de Zurich et par la publication du premier volume du catalogue raisonné édité par Christian Zervo. En 1934, il retourne en Espagne et renoue avec le folklore et l'iconographie de sa terre natale. En 1935, à la terrasse d'un café, son ami Paul Éluard lui présente la photographe Dora Maar, avec laquelle Pablo entame une relation. La même année, Marie-Thérèse donne naissance à Maria de la Concepción, dite Maya. Après avoir terminé son "Minotauromachia", Picasso a cessé de peindre jusqu'en 1936, pour se consacrer à la poésie.

 

Acrobate bleu, 1929 (fusain et huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée national d'art moderne, Centre Pompidou Paris, France / Photo © AISA / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images
ritratto di marie therese walter 1937 pablo picasso
Marie-Thérèse Walter aux bras croisés, 1937 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Paris, France / Artothek / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

Picasso et la guerre. Guernica

 

À partir de 1936, Picasso condamne d'abord la guerre civile, puis le régime franquiste ; en 1937, il grave deux planches intitulées "Sueños y mentiras de Franco", dans lesquelles le dictateur est représenté comme un monstre grotesque et polymorphe accomplissant des actes macabres. 

 

Sueno y Mentira de Franco, 1937 (incisione, acquaforte), Picasso, Pablo (1881-1973) / Museum of Fine Arts, Houston, Texas, USA / Museum of Fine Arts, Houston / © Succession Picasso/DACS, London 2022 / Bridgeman Images

 

De retour en France, il est chargé de créer une œuvre monumentale pour représenter la deuxième République espagnole à l'Exposition universelle de Paris. Il a été inspiré par la nouvelle, en avril 1937, de l'extermination de la population de la ville basque de Guernica par un raid nazi de soutien à Francisco Franco. L'œuvre, "Guernica", deviendra une icône du XXe siècle et l'un des symboles les plus reconnaissables de l'antimilitarisme. 

Dans les mois qui suivent, Picasso rend visite à Paul Klee à Berne, puis à Paul Éluard à Mougins. Pendant cette période, il commence à souffrir de crises de sciatique et, à Paris, il n'apprécie pas le climat de conflit imminent ; il s'installe donc à Royan, pour ne revenir dans le Paris occupé qu'après l'armistice. Pendant un certain temps, étant le plus "dégénéré" des artistes, il n'a pas pu exposer ses œuvres.

 

guernica picasso padiglione spagnolo esposizione universale parigi 1937
Les organisateurs du pavillon espagnol à l'Exposition universelle de Paris, 1937, devant Guernica / Archivo General de la Guerra Civil Española, Salamanca, Espagne / © Iberfoto / Bridgeman Images

 

Les dernières années ou la phase d'insouciance

 

Après la libération de Paris, Picasso s'est lié avec Françoise Gilot, étudiante en art, avec laquelle il a eu deux enfants, Claude et Paloma. En 1945, il s'installe à Antibes, où il réalise des chefs-d'œuvre tels que La Joie de vivre, (1946-1948), qui inaugure la phase la plus sereine de sa carrière.

Il se consacre à la sculpture, au dessin et, surtout, à la céramique, tandis que ses peintures sont principalement des œuvres d'après, des ré-élaborations de tableaux célèbres du passé - pensez à " Las Meninas ", librement adaptée du chef-d'œuvre de Velazquez, et aux " Femmes d'Alger ", en comparaison directe avec Delacroix, en 2015 vendues aux enchères chez Christie's pour 179,4 millions de dollars. Dans ces années, les thèmes sont marins, arcadiens, pastoraux. 

 

gioia di vivere 1946 picasso
Joie de vivre, ou Antipolis, 1946 (huile sur toile), Picasso, Pablo (1881-1973) / Musée Picasso, Antibes, France / © Succession Picasso/DACS, Londres 2022 / Bridgeman Images

 

S'installant à Vallauris, il étudie la céramique, cultivant une collaboration fructueuse avec l'atelier de Suzanne Ramié. Au fil des ans, il a pris ses distances avec le mouvement indépendantiste catalan, où il avait été actif dans sa jeunesse. En 1944, il adhère au Parti communiste français, avec lequel il participe à une conférence internationale de paix en Pologne ; à cette occasion, la critique d'un portrait de Staline, qu'il juge infidèle, refroidit son enthousiasme pour l'action du parti, dont il restera membre jusqu'à sa mort. En 1960, il joue dans le film "Le testament d'Orphée" de Jean Cocteau.

 

Voir des photographies historiques de Pablo Picasso 

 

En 1961, il épouse Jacqueline Roque, avec qui il s'installe à Mougins. En 1963, le musée Picasso est créé à Barcelone, à partir d'un noyau d'œuvres données par Jaime Sabartés ; l'artiste lui-même fera ensuite don à la ville catalane d'un millier d'œuvres comprenant des gravures, des dessins et des peintures. Pablo Picasso est mort à Mougins le 8 avril 1973, à la suite d'un arrêt cardiaque.

En 2003, le musée Picasso a été inauguré dans sa ville natale, Malaga, avec plus de 200 œuvres exposées en permanence. Au cours d'une carrière de près de 80 ans, on estime que Pablo Picasso a réalisé plus de 300 sculptures, 13 000 peintures, 30 000 illustrations et des dizaines de milliers d'estampes et de gravures. Aujourd'hui conservées dans les plus grands musées du monde, certaines ont été vendues aux enchères pour des sommes dépassant les 100 millions de dollars.

 

paloma picasso 1950 foto
Pablo Picasso avec sa fille Paloma à Golfe Juan (France), vers 1950 (photo noir et blanc), / © Jacqueline Gattegno-Bernager / Bridgeman Images
picasso scultura film visit to picasso paul haesaerts
Picasso, fotogramme du film de Paul Haesaerts "Visite à Picasso", 1949 (photo noir et blanc) / © LIMOT. Tous droits réservés 2022 / Bridgeman Images

 

Découvrez les œuvres de Pablo Picasso dans cette galerie.

Voir les photos de Pablo Picasso dans cette sélection.

 

 

Vous avez besoin d’aide ?

 

Vous avez du mal à trouver ce que vous cherchez ? Prenez contact avec nous : nous nous ferons un plaisir de vous aider dans votre recherche, sans frais supplémentaire.

 

Enfin, si vous souhaitez vous inscrire ou vous connecter à notre site, vous aurez accès à plusieurs outils supplémentaires, notamment la possibilité de télécharger des images et des vidéos plus rapidement.

 

 

 

Contenu associé

Maintenant que le mois de décembre est bien entamé, la saison des fêtes a officiellement commencé ! L'esprit festif, répandu au-delà des frontières, religions et cultures, a inspiré les artistes à travers l'histoire pour produire des œuvres joyeuses et unificatrices - explorez une sélection de certaines de nos images favorites.
Voir plus
Un regard approfondi sur la collaboration de longue date entre le peintre britannique William Ireland et la romancière irlandaise Maeve Binchy. Une exploration du mariage entre la littérature et l'art.
Voir plus
Au début des années 1930, le sculpteur et photographe d'origine polonaise Michel Sima est venu à Paris pour suivre les cours de la Grande Chaumière. Il se lie d'amitié avec de nombreux artistes de Montparnasse, dont Picasso. Sima a été le témoin privilégié de sa vie dans le sud de la France avec Françoise Gilot et leurs enfants. Nous vous proposons ses photos exceptionnelles.
Voir plus