Focus sur une collection : le Musée des Beaux-Arts de l'Ontario

Naviguez à travers des centaines de nouvelles images de la plus grande collection canadienne d’art

Lake, Algonquin Park (detail), Lawren Stewart Harris (1885-1970) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

Nous sommes heureux de représenter des centaines de nouvelles images du Musée des Beaux-Arts de l’Ontario disponibles chez Bridgeman. Situé au coeur de Toronto, le Musée comprend plus de 25,000 oeuvres d’art couvrant plus de 1000 ans. Il contient également la plus vaste collection d’art canadien.
 
Fondé en 1900, le Musée contient aussi des chefs d’oeuvres européens, américains, océaniens et africains, ainsi que des estampes et une large collection photographique. Mais les véritables vedettes de cette collection sont les oeuvres locales liées à Toronto et à l’Ontario, comme celles des artistes inuits et de la Première Nation. Voici certaines oeuvres clés, toutes disponibles sur notre site.
 

 

Madura. The Great Pagoda, Mootoo Alaghur and East Gopurum from Tank, 1858, Linnaeus Tripe (1822-1902) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada
Madura. The Great Pagoda, Mootoo Alaghur and East Gopurum from Tank, 1858, Linnaeus Tripe (1822-1902) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

 

 

Photographie Rare
 

La collection de photographies comprend de rares images de Linnaeus Tripe qui voyagea jusqu’ au Myanmar et les Indes Britanniques dans les années 1850 et immortalisa les temples de manière atmosphérique.
 
La collection contient également une scène spectaculaire de la même époque de soleil sur l’eau par Gustave le Gray et qui ressemble à un tableau de Turner.

 

 

Chefs d’oeuvres sur papier
 
Les collections contiennent de superbes gravures dont les prisons de Piranesi, une aquatinte d’après Wright of Derby, une scène de Tentation de Rembrandt caracterisée par des représentations très réalistes d’Adam et Eve, et une aquatinte bouleversante de l’artiste canadien David Blackwood (à gauche), montrant un navire en flammes au-dessus d’une baleine menaçante. On rencontre souvent ce sentiment troublant de la fragilité de l’échelle humaine dans les collections du musée. 

 

Fire Down on the Labrador (detail), 1980, David Blackwood (b.1941) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada
Fire Down on the Labrador (detail), 1980, David Blackwood (b.1941) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

 

"Gunstock" Club, early 19th century, Canadian School, (19th century) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

Art folklorique canadien
 
La collection canadienne (la plus large au monde) est très complète. Cette incroyable crosse sculptée par un artiste anishinaabe au début du 19ème siècle fut la première acquisition importante de l’héritage des Premières Nations de l’Ontario. Les charmants oiseaux et les délicates flêches qui décorent cet objet en font à la fois une arme et un objet d’art. Son acquisition marque l’engagement du musée à représenter la diversité du Canada.

 

Autumn Hillside, 1920 (oil on canvas), Franklin Carmichael (1890-1945) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada
Autumn Hillside, 1920 (oil on canvas), Franklin Carmichael (1890-1945) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

Les oeuvres les plus connues sont les sublimes paysages du Groupe des Sept, des artistes pionniers des étendues sauvages du Canada qui démontrèrent l’importance d’ immortaliser ces panoramas et représentèrent une identité nationale moderne pour l’art canadien. Leurs œuvres romantiques montrent de vastes étendues ensoleillées ainsi que des ressources industrielles. Le Groupe organisa d’ailleurs sa première exposition au sein même du musée en 1920 (il était alors appelé le Musée des Beaux Arts de Toronto).

 

 

Study for 'Northern River', 1914-15, Thomas John Thomson (1877-1917) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada
Study for 'Northern River', 1914-15, Thomas John Thomson (1877-1917) / Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

 

 

Les Forêts de Tom Thomson (à gauche), associé au Groupe malgré son décès avant sa formation officielle, sont superbes. Nous aimons aussi beaucoup les montagnes lointaines et les cieux infinis de Franklin Carmichael, ainsi que ce dessin désolé mais calme du Lac Supérieur de Lawren Stewart Harris. Les regarder fait l’effet de survoler les montagnes, les forêts et les lacs à bord d’un frêle biplan.
 

Voir toutes les images du Musée des Beaux-Arts de l’Ontario

 

En savoir plus

Contactez notre équipe de vente pour toute information supplémentaire sur les licences d’images et la gestion des droits d’auteurs pour votre projet.


Back to top