Première Guerre mondiale en couleur

De rares autochromes aux couleurs vives témoignent de la vie des soldats et des batailles de la Première Guerre mondiale.

 

Une division française d'artilleurs a pris position dans les ruines pendant la bataille de l'Aisne en France en 1917, autochrome de Fernand Cuville (1887-1927)

 

 
Même si la photographie couleur existait avant 1903, c'est cette année-là que les frères Lumière ont déposé un brevet pour leur procédé puis développé le premier film couleur en 1907. L'autochrome était de loin le procédé le plus commercialement viable, mais il y en avait d'autres, dont le procédé couleur Paget à base de plaques. 
 
Bridgeman possède de rares photographies en couleur de cette époque tumultueuse de notre histoire , dont des clichés de soldats dans les tranchées, de bâtiments détruits, de civils et d'aéronefs capturées par des photographes comme Frank Hurley (1885-1962), photographe de guerre australien et Fernand Cuville (1887–1927), qui a servi dans l'armée française. 
 
Pendant la Première Guerre mondiale, l'armée française utilisait régulièrement la photographie couleur pour témoigner de ses expériences. 
 
Biplan à Nieuport dans l'Aisne en France en 1917, autochrome de Fernand Cuville (1887-1927)

 

Arbres détruits pendant la bataille à Chaulnes dans la Somme en France, en 1917, autochrome de Fernand Cuville (1887-1927)

 

 

Visions impressionnistes de la guerre
 
Les visions les plus remarquables de la guerre sont peut-être celles douces et impressionnistes de Fernand Cuville.
 
Enregistrant le quotidien de l'armée française et la destruction des villes et villages par les bombardements allemands, les autochromes ont une qualité artistique qui permet de distancier les faits de la réalité sordide de la guerre. Voir l'intégralité de nos autochromes de la Première Guerre mondiale.
 
 
Une petite fille en train de jouer avec sa poupée ; à côté d'elle, par terre, deux fusils et un sac à dos, à Reims dans la Marne en France en 1917, autochrome de Fernand Cuville (1887-1927)

 

Groupe de soldats algériens suivant la retraite de l'armée allemande à Noyon dans l'Oise en France en 1917, autochrome de Fernand Cuville (1887-1927)

 

Soldat du 2e régiment australien de cavalerie légère derrière les barricades de la ligne de front à Nalin pendant la guerre contre l'Empire ottoman en Palestine, le 17 janvier 1918, plaque couleur Paget de Frank Hurley, (1885-1962)

 

 

En savoir plus
 
Voir l'intégralité des photographies en couleurs de la Première Guerre mondiale sur le site Internet de Bridgeman.
 
Pour toute recherche approfondie sur cette période de l'histoire, veuillez consulter notre page sur le centenaire de la Première Guerre mondiale.
 
Contactez notre équipe commerciale avec toutes vos questions, y compris pour des images ou films d’archives pas encore disponibles en ligne.

 


Back to top