Les Archives Philip de László : Moments cachés des années 20 et 30

Philip de László on the door of his studio / Bridgeman Footage

Bridgeman est enchanté de représenter les films amateurs du peintre hongrois Philip de László qui évoquent à merveille le glamour, la grandeur et la fantaisie de la haute-société britannique des années 20 et 30.

 

Tina Meller dancing a Spanish dance at Fitzjohn's Avenue / Bridgeman Footage

 

 

Lorsque Philip de László exécuta le portrait de George Eastman, le fondateur de la compagnie Eastman Kodak (Memorial Art Gallery, Université de Rochester, U.S.A.) en 1926, il reçut l’une des premières caméras, le Ciné-Kodak modèle B fabriqué en 1925.

À partir de ce moment et jusqu’à sa mort en 1937, de László, ses fils et son assistant de studio Mr Harwood filmèrent différents souvenirs uniques de la vie et de l’oeuvre de l’artiste en 16mm qui furent d’abord envoyés aux États-Unis pour y être développés.

 

 

 

Les films furent sauvés et mis sur cassette par Martin de László, l’un des petits-fils de l’artiste qui passa un grand nombre d’heures avec son oncle Paul et son père John à enregistrer les commentaires.

Le film d’origine souffrit inévitablement du ‘syndrome du vinaigre’: une forme de dégradation chimique caractéristique des films en acétate de cellulose conservés dans des conditions chaudes et humides s'accompagnant d'un dégagement d'une odeur de vinaigre provenant d’une émanation d’acide acétique.

 

 

Philip and Lucy de László with Elinor Glyn / Bridgeman Footage

 

 

Philip de László painting The Bronze Horses of St. Mark's, Venice / Bridgeman Footage

 

 

Bridgeman Footage est fière de dévoiler cette collection exclusive et captivante qui contient presque 400 clips de cette époque révolue. Vous pourrez y découvrir des prises intimistes des tableaux de l’artiste, ses modèles célèbres (le Roi George II de Grèce, son Excellence Frank Billings Kellogg, le Commandant Général Krishna du Népal), ainsi que des films de ses expéditions autour du monde.

 

 

 

 

La collection inclut également des moments bizarres, fantasques et frivoles de la vie domestique de l’artiste. Elle ne documente pas seulement la vie d’un peintre prolifique du début du 20ème siècle mais nous offre aussi un souvenir fascinant de la vie élégante pendant les années folles.

 

Camel ride at Assouan / Bridgeman Footage

 

En savoir plus

Voir toutes nos séquences de films sur Philip de László dans les archives Bridgeman.

Contactez-nous pour toutes autres questions, y compris sur l’accès à nos collections qui ne sont pas encore en ligne.

 

Philip de László / Bridgeman Footage

 

 


Back to top