Molière

Le 15 janvier 2022 marquera le 400ème anniversaire de la naissance de Molière.

 

Portrait de l'auteur Molière (1622-1673) - Gouache sur porcelaine par Aimée Perlet / Photo © Fine Art Images / Bridgeman Images
Portrait de l'auteur Molière (1622-1673) - Gouache sur porcelaine par Aimée Perlet / Photo © Fine Art Images / Bridgeman Images

 

Jean-Baptiste Poquelin, plus connu sous son nom de scène Molière, était un dramaturge français de premier plan du 17ème siècle. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands auteurs français de comédie. Des pièces comme “L’École des Femmes”, “Le Tartuffe ou L’Imposteur” ou  “Le Misanthrope ou l'Atrabilaire Amoureux” ont été régulièrement reprises dans les théâtres contemporains et traduites en plusieurs langues. Molière a révolutionné la scène théâtrale française en créant des pièces à la fois extravagantes, drôles et dramatiques, ouvrant ainsi une voie nouvelle pour le théâtre français. Son caractère à la fois charismatique et déterminé lui permit de faire des choix risqués et de faire ce en quoi il excellait: aborder des sujets de la vie quotidienne de manière sérieuse et parfois absurde.

 

Frontispice du “Tartuffe”” (Tartufe) de Molière / Photo © Leonard de Selva / Bridgeman Images
Frontispice du “Tartuffe”” (Tartufe) de Molière / Photo © Leonard de Selva / Bridgeman Images

 

Molière réalise vite sa passion pour le théâtre et le métier d'acteur. Ainsi, il renonce rapidement à reprendre la charge de son père comme tapissier ordinaire de la maison du roi. Il décide alors de créer une compagnie de théâtre avec son amie, Madeleine Béjart. À cette époque, le théâtre n’était pas très populaire à Paris et la ville comptait déjà trois compagnies de théâtre bien établies. Pour Molière et Béjart qui partaient de zéro, la tâche était compliquée. La troupe de l’Illustre-Théâtre fait en effet faillite et ils se retrouvent criblés de dettes. Ils décident donc de faire un tour de France et de présenter des pièces dans différentes villes afin de financer leur théâtre de retour à Paris. La personnalité et la détermination de Molière ont joué un rôle de premier plan pendant cette tournée. Après une dizaine d'années passées sur les routes, il rentre à Paris transformé, avec de nouvelles idées et une nouvelle vision du monde.

 

DON JUAN Il souhaite qu'il y ait d'autres mondes sur lesquels il pourrait étendre ses conquêtes... Date : 1665 Source : Geffroy, gravé par -Wolf, dans 'Oeuvres Completes de Molière'. / Bridgeman Images
DON JUAN Il souhaite qu'il y ait d'autres mondes sur lesquels il pourrait étendre ses conquêtes... Date : 1665 Source : Geffroy, gravé par -Wolf, dans 'Oeuvres Completes de Molière'. / Bridgeman Images

 

Molière fut principalement influencé par la Commedia dell’Arte, un genre de comédie italienne du 17ème siècle. De retour à Paris, le roi accorde à la troupe de Molière le droit de partager avec les Comédiens-Italiens la scène du Petit Bourbon. Cela dure plusieurs années et Molière profite de cette opportunité pour assister aux représentations et étudier de près le jeu de scène italien. Inspiré et passionné par l’exagération dramatique caractéristique de ce théâtre, il adoptera le même registre dans ses pièces et dans sa manière de jouer. Tout au long de sa vie, Molière souffrit d’une phtisie qui entraînait des quintes de toux incontrôlables et imprévues. Chaque fois qu’il était pris d’une quinte de toux pendant une représentation, il l'exagérait, profitant de l’effet comique pour faire rire son audience. Ceci est anecdotique mais montre bien comment Molière savait parfaitement transformer les situations les plus dramatiques et les sujets les plus sensibles en des scènes comiques pour le plus grand plaisir des spectateurs. Au-delà de la Commedia dell’Arte, Molière s’inspira également du théâtre antique, grec et romain. Il était convaincu que les traditions antiques étaient le fondement du théâtre, et que par conséquent, le travail du dramaturge était d’honorer leurs valeurs et de les adapter à l’époque contemporaine.

 

Don Juan : Acte I, Scène IV, la mort du père de Donn'Anna / Photo © Leonard de Selva / Bridgeman Images
Don Juan : Acte I, Scène IV, la mort du père de Donn'Anna / Photo © Leonard de Selva / Bridgeman Images

 

Toutefois, Molière ne connut pas la gloire avant le 24 octobre 1685, date à laquelle, accompagné de quelques membres de sa troupe, il interprète Nicomède de Pierre Corneille, sur une scène improvisée devant Louis XIV et son frère, Philippe Duc D’Orléans. À partir de ce moment, le frère du Roi, qui avait aimé leur représentation, invite régulièrement Molière et sa troupe de théâtre à jouer devant un public prestigieux.

 

Représentation "le malade imaginaire" à Versailles / Photo © Photo Josse / Bridgeman Images
Représentation "le malade imaginaire" à Versailles / Photo © Photo Josse / Bridgeman Images

 

Louix XIV, devenu sceptique quant aux adaptations de Molière, nomme Jean-Baptiste Lully comme superviseur chargé de la révision de toutes les productions de Molière. Il deviendra l’un des plus proches amis de Molière. Avec le temps toutefois, Molière gagne la confiance du Roi et travaille en étroite collaboration avec celui-ci. Leurs relations privilégiées suscitèrent beaucoup de jalousie parmi d’autres groupes de théâtre et parmi les membres de la cour royale, car beaucoup affirmaient que Louis XIV favorisait Molière à bien des égards. Néanmoins, Molière avait un caractère fort et croyait fermement en son travail, la jalousie des autres ne l’affectait pas mais le poussait au contraire à travailler encore plus dur.

 

Molière (1622-73) Dînant avec Louis XIV (1638-1715) 1857 (huile sur toile) / Bridgeman Images
Molière (1622-73) Dînant avec Louis XIV (1638-1715) 1857 (huile sur toile) / Bridgeman Images

 

En 1662, il présente sa pièce la plus connue, “L’école des femmes”, devant le roi. La pièce parle d’un homme qui choisit une enfant pour femme, mais qui l’élève pour être plus tard complètement ignorante du monde qui l’entoure. Les ennemis de Molière, surtout ceux de la cour royale, prétendirent que cette pièce était non seulement hautement immorale, mais qu’elle était l'œuvre d’un autre dramaturge. Au lieu de retirer immédiatement la pièce pour ne pas ternir davantage sa réputation, Molière choisit d’écrire une pièce intitulée “Critique de l’École des femmes”, qui traite, sous forme de comédie, des disputes absurdes que les gens ont eues au sujet de sa pièce originale. Ce sont des réactions comme celle-ci qui ont permis à Molière de se démarquer d’autres dramaturges à l’époque et qui ont fait de lui l’écrivain célèbre qu’il est encore aujourd’hui.

 

L'école des femmes / Stefano Bianchetti / Bridgeman Images
L'école des femmes / Stefano Bianchetti / Bridgeman Images

 

Vers la fin de sa vie, Molière concocta une édition regroupant ses pièces les plus célèbres, afin de laisser un héritage de son œuvre. L’édition ne fut disponible que dix ans après sa mort, mais elle reste l’un des documents les plus importants de l’histoire du théâtre.

 

Les œuvres complètes de Molière en 8 volumes, édition populaire Marpon et Flamarion XIXe siècle. / Photo © Gusman / Bridgeman Images
Les œuvres complètes de Molière en 8 volumes, édition populaire Marpon et Flamarion XIXe siècle. / Photo © Gusman / Bridgeman Images

 

Molière avait compris la position qu’il occupait dans le monde du théâtre et avait une estime de soi suffisamment élevée pour vouloir marquer les générations à venir. D’autres artistes contemporains de son époque, en particulier les artistes plasticiens, avaient compris l’importance de Molière. Des artistes tels que Jean Baptiste Mauzaisse ou Charles Le Brun ont peint des portraits de Molière pour célébrer son héritage, que ce soit dans des poses traditionnelles ou extravagantes avec des vêtements de théâtre.

 

Portrait de Molière (1622-73) 1660 (huile sur toile) / Bridgeman Images
Portrait de Molière (1622-73) 1660 (huile sur toile) / Bridgeman Images

 

Aujourd’hui, son héritage se retrouve tant dans l’art visuel que dans le théâtre contemporain. Ne parle-t-on pas de la langue française comme de la langue de Molière? Ses pièces sont une référence pour la culture et le théâtre français, elles ont influencé les générations suivantes et aujourd’hui encore, la scène théâtrale contemporaine.

 

LE MALADE IMAGINAIRE de Moliere, mise en scene Georges Werler au Theatre de la Porte Saint-Martin, a partir du 5 septembre 2008. Avec Pierre-Alain Chapuis et Michel Bouquet. / Photo © Pascal Victor/ArtComPress / Bridgeman Images
LE MALADE IMAGINAIRE de Moliere, mise en scene Georges Werler au Theatre de la Porte Saint-Martin, a partir du 5 septembre 2008. Avec Pierre-Alain Chapuis et Michel Bouquet. / Photo © Pascal Victor/ArtComPress / Bridgeman Images

 

Avant Molière, le théâtre en France était plus sérieux et traditionnel, la comédie et la satire devaient être proposées de manière très subtile pour être acceptées par le public. Cependant, Molière est allé à contre courant et a révolutionné le théâtre pour en faire un espace où la comédie, la danse et la musique ont servi le réalisme. Molière était à la fois provocateur, innovant, génie dramatique et maître de la comédie. Sans sa bravoure, peut-être que le théâtre contemporain serait encore cet espace sérieux qu’il était autrefois. Ce sont des personnages historiques comme Molière qui nous rappellent qu’il faut être courageux et acharné pour changer les traditions et faire avancer la société, mais aussi pour s’assurer que son travail va entrer dans l’histoire.

 

La Grange des Prés : et buste de Molière sous les platanes / Bridgeman Images
La Grange des Prés : et buste de Molière sous les platanes / Bridgeman Images

 

Vous souhaitez découvrir plus d’images de Molière issues de la collection de Bridgeman Images? Cliquez ici.

 

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande de licence d'images ou si vous avez des questions concernant les droits d'auteur.

 

 


Retour en haut de la page